LA FORÊT SE MEURT

VIVE LA FORÊT !

“Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent.” (François René de Chateaubriand)

Pour résumer la loi "Sapin 2" du 09 décembre 2016,
un lanceur d'alerte est toute personne physique, citoyen, agent public ou salarié, signalant ou révélant une grave atteinte à l’intérêt général. La loi Sapin 2 exclut donc de
la définition et par conséquent du régime général de protection les personnes morales (ex. une association,
un syndicat, une entreprise).

 

Un livre de

Jean-Claude Nouard

Préface Yahne Le Toumelin

et Matthieu Ricard,

Postface de Alain Bressy

Photo de couverture

de Yann Arthus Bertrand

Varly Editions DE

Lanceur d'alerte, c'est donc bien à cette catégorie qu'appartient Jean-Claude Nouard, forestier d'état depuis plus de 40 ans et inquiet aujoud'hui du devenir des
 418 000 hectares de la forêt Périgourdine. On pourrait alors le croire libre de s'exprimer et d'attirer l'attention des citoyens sur de graves dysfonctionnements. Voilà pour le constat. La réalité est, comme dans beaucoup de cas, bien différente. Ses réflexions couchées dans son livre sorti le 01 février, (préfacé par Matthieu Ricard et postfacé par Alain Bressy ancien vice Président du tribunal de Bergerac) dérangent "l'establishment". Les pressions se multiplient visant à l'empêcher de présenter son réquisitoire plus avant en lui opposant les limites inhérentes à un  fonctionnaire assermenté. Loin de prendre en compte son expertise, ses observations et son bilan on voudrait lui imposer une omerta préjudiciable à l'intérêt général… au nom inavoué de la sacro-sainte rentabilité.

 

FAIRE N'IMPORTE QUOI, MAIS VITE, AVEC BEAUCOUP MOINS.

Dans les années quatre-vingt ce service des Eaux et forêts comptait douze personnes. Aujourd'hui les forestiers ne sont plus que quatre; Jean-Claude Nouard étant seul à s'occuper de réglementation forestière en forêt privée et de l'environnement ! En cause, le non-remplacement des fonctionnaires, la délégation à des organismes privés, une politique d'urbanisme incohérente pas toujours très claire et souvent à court terme. L'urbanisation galopante a également une lourde responsabilité dans le recul des massifs forestiers.

Quant à la politique touristique, on peut regretter que les promoteurs qui envahissent les forêts n'aient pas encore compris que les touristes viennent chercher les spécificités du Périgord et non des parcs à thèmes peu respectueux de l'environnement et que l'on peut trouver n'importe où en France.

 

LES CONSÉQUENCES,

Composée pour l'essentiel d'essences feuillues dont les emblématiques chênes  et  châtaigniers, la forêt périgourdine est reboisée actuellement par des résineux comme les pins. Plus rentables parce que croissant plus rapidement, personnes ne semble prendre en compte les risques augmentés d'incendies. Que restera-t-il dans quelques années des aulnes noirs, des chênes tauzin, pédonculés, des bruyères et des tourbières typiques de la forêt de La Double.

En se dégradant les forêts de Dordogne perdent leur attrait paysager. C'est pourtant une des particularités qui a bâti sa réputation internationale et le charme si particulier d'une région d'exception très prisée d'un public toujours en recherche d'authenticité et de paysages ruraux.

 

BAILLONNÉ, MAIS PAS MUET.

En écrivant ce livre Jean-Claude Nouard nous a permis de comprendre des enjeux essentiels en révèlant, arguments à l'appui, politiques parfois incohérentes et dysfonctionnements trop souvent néfastes. C'est pourquoi il nous a semblé important de véhiculer, de notre propre initiative, cette parole que certaines personnes souhaiteraient voire se taire.

 

 

 

POUR PLUS D'INFOS, MERCI À EUX !

SI ON PEUT DÉPLORER D'APRÈS LE CLASSEMENT 2018 DE REPORTER SANS FRONTIÈRES QUE LA FRANCE

SE SITUE À LA 33e PLACE DERRIÈRE LA SLOVÉNIE (https://rsf.org/fr/classement), PAR CONTRE ON PEUT REMERCIER :

• France Info (https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/perigord/jean-claude-nouard-forets-dordogne-sont-danger-1439127.html

• Sud Ouest (https://www.sudouest.fr/2018/02/20/il-sonne-l-alerte-pou-r-la-foret-4215867-4720.php),

 • La Dordogne Libre, édition du 23 janvier 2018. (http://www/digd.fr/Dordogne_LIbre_JC_Nouard_SP.pdf)

• Matthieu Ricard  (http://www.matthieuricard.org/books/forestier-de-l-etat-une-vocation)

Echo de la Dordogne (http://www.l-echo.info/article/dordogne/2018-01-31/insecurite-environnementale-57775.html)

POUR AVOIR OUVERT LEURS COLONNES À CETTE INFO. (cliquez sur les adresses de votre choix ci-dessus pour accéder directement aux sites.)

Contact

Siège social Association DIGD

Président Théo Pardo

Mairie de Castels et Bèzenac

24220 Castels Bèzenac

06 07 10 71 09

communication.digd@digd.fr