Publié le 9 novembre 2019 Emmanuelle WARGON évoque les "projets du passé" et la nécessité d'être cohérents.

Le vendredi 8 novembre, alors que nous faisions notre dernière mise à jour du site, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, était l’invitée du 19h Brunet Neumann, sur BFMTV, son intervention avait fait l'objet d'un commentaire sur la page facebook de DIGD.

 

Notre administrateur du site revenu de vacances nous reproduisons la publication de l'extrait qui permet de comprendre la nervosité de monsieur Peiro.

 

Il n'est pas question du contournement de Beynac mais on comprend mieux, sur ce dossier, la décision de l'État de ne pas faire appel des décisions du Tribunal administratif de Bordeaux jugeant au fond le 9 avril 2019.

 

 

 

Quelques citations d'Emmanuelle Wargon à propos d'EuropaCity et de deux autres projets :

 

« Un projet du passé et à un moment il faut qu'on soit cohérents, si on veut moins de gaz à effet de serre, si on veut une société qui ne dépend pas que de la consommation alors ce projet là n'est pas le bon !... c'est ce projet là qui en fait allait dans le mur ou autre chose et j'espère bien autre chose de mieux.

… il y a plein de manières de faire du développement économique qui ne soit pas de la destruction de l'écologie, de la destruction de la planète, de la destruction du vivant…

 

D'abord c'est pas interdit d'écouter les gens, c'est pas interdit d'écouter la contestation, de comprendre que tout le monde n'est pas d'accord. Quand vous avez un sujet difficile sur lequel vous avez beaucoup d'antagonisme on écoute, on essaie de comprendre et après on prend la décision qui nous parait être la décision qui va dans le sens de l'intérêt général. Dans ces trois sujets nous avons pris la décision, gouverner c'est choisir, et on a choisi.»

 

Monsieur Peiro, qui dit "Je fais ce que je veux", n'est pas prêt d'écouter les gens. Il préfère défier l'État et ignorer l'État de droit en organisant un rassemblement au plus près de la préfecture à Périgueux à 10 jours de l'audience d'appel qu'il a formé devant la cour administrative de Bordeaux.

 

La lettre envoyée au préfet de la Dordogne.

 

Emmanuelle Wargon est l’invitée de BFMTV - 08/11 - Interview complète

 

 

Contact

Siège social Association DIGD

Mairie de Castels et Bèzenac

24220 Castels Bèzenac

Président Théophile Pardo

06 75 01 62 34

 

 

PLAN DU SITE

À propos de DIGD

Actualités

Sujets

Documents

Dossier de presse

Contact