Publié le 8 novembre 2019 Intérêt général du contournement de Beynac ? Communiqué de presse de l'association D.I.G.D.

La campagne médiatique du Département menée par le président du Conseil départemental se fait, comme à son habitude, au mépris de l'État de droit, de la démocratie, des valeurs républicaines.

 

C'est la raison pour laquelle des adhérents de l'association "Défendre l'Intérêt Général en Dordogne", ont décidé d'envoyer un courrier à monsieur Frédéric Périssat préfet de la Dordogne. La lettre  dénonce le comportement de monsieur Germinal Peiro, réalisateur et acteur du scandale en cours, qui gaspille l'argent de tous les contribuables du département opposés à son projet.

 

De façon particulièrement perverse monsieur Peiro associe « un dossier qui est un choix personnel » (sénateur Bernard Cazeau) à la défense du monde rural. Il y a quelques décennies de nombreuses zones départementales étaient rurales avant de devenir, à force de bétonnages et constructions, des nœuds routiers, commerciaux et urbains. C'est peut-être l'avenir que veut réserver M. Peiro au Triangle d'or de la vallée de la Dordogne en faisant de Vézac "la porte d'entrée du Périgord Noir".

 

DIGD a demandé au préfet si la manifestation avait été déclarée et si oui, si sa localisation, allées de Tourny, à quelques mètres de la préfecture, ne posait pas un problème au regard de l'éthique politique que devrait avoir le responsable de la première collectivité territoriale de la Dordogne. Elle lui a également demandé quelle était la position de l'État qui, selon elle, devrait faire respecter l'État de droit et empêcher les pressions sur la Justice. Elle tente toujours d'obtenir une réponse sur l'utilisation du port de l'écharpe tricolore dans de tels rassemblements.

 

DIGD fait remarquer que, si la manifestation se déroule, les participants pourraient être à la fois pour la défense du monde rural et indifférents ou contre l'achèvement du projet routier qui obsède monsieur Peiro. Comme un certain nombre de maires qu'il considère le soutenir et qu'il a trompés en ne leur permettant pas d'exprimer une opinion dissociant les deux thèmes juxtaposés.

 

Ce rassemblement n'aura rien de bien significatif sauf de montrer le mépris de M. Peiro pour l'État de droit !

 

 

N.B. La lettre envoyée au préfet et les documents associés étaient bien sûr en pièce jointe à ce communiqué.

 

 

 

 

 

Contact

Siège social Association DIGD

Mairie de Castels et Bèzenac

24220 Castels Bèzenac

Président Théophile Pardo

06 75 01 62 34

 

 

PLAN DU SITE

À propos de DIGD

Actualités

Sujets

Documents

Dossier de presse

Contact