CONTOURNEMENT DE BEYNAC

M. GERMINAL PEIRO S'OBSTINE !

 

Retour sur l'origine de ce terrible fiasco

économique et environnemental.

 

Après l'annulation de la DUP de 1992 et jusqu'à celle obtenue en 2001, de nombreuses études ont été effectuées afin de trouver la meilleure alternative pour résoudre le problème de l'étranglement routier de Beynac.

 

Un document du Conseil départemental du 21 février 2017, intitulé «Note Procédure DUP» fait référence aux quatre itinéraires étudiés : (*1)

 

+) «itinéraire 0» aménagement sur place.

+) «itinéraire 1»  celui qui a conduit au projet actuel.

+) «itinéraire 2» celui de la «voie des coteaux» (la RD 25).

+) «itinéraire 3» intermédiaire entre le (1) et le (2).

 

Voici le commentaire de  la « Note » à propos de l'itinéraire zéro :

 

« Celui-ci ne résolvait en rien les préjudices graves liés à la circulation automobile dans le bourg et les problèmes techniques liés à la configuration des lieux entre falaises et rivière Dordogne et à l'instabilité des falaises surplombant la voie entre Le Pech et le bourg de Beynac

 

«Les préjudices graves ! »

 

Lesquels et pour qui ?

 

La question reste entière: lorsque M. Germinal Peiro a pris ses fonctions à la tête du département en 2015 et qu'il a déterré le projet de contournement, la municipalité ainsi qu'une partie des commerçants et des habitants de Beynac ont manifesté spontanément leur opposition au projet. Il est extrêmement rare, si ce n'est inconnu, qu'une municipalité refuse un contournement.

 

« La circulation automobile dans le bourg ! »

 

Le maire actuel de Beynac M. Alain Passerieux a suggéré au président du Conseil départemental de  créer un contournement dans chaque commune du département s'il ne veut pas qu'existent des ralentissements dans les bourgs de Dordogne au mois d'août (*2)

 

La municipalité de Beynac a fait procéder entre 2015 et 2017 à un aménagement de la traverse. Projet mûri pendant une dizaine d'années, fait en concertation avec le Conseil général et son président, M. Bernard Cazeau, avec promesse d'une subvention départementale de 600.000 €.

 

Lors de la réunion publique de mi-mandat organisée par M. Germinal Peiro le 25 octobre 2018, le maire de La Roque Gageac M. Jérôme Peyrat, déclarait : «On dit les travaux de Beynac ne permettent pas de régler le problème, c'est vrai, c'est vrai ça règle pas le problème globalement, mais comme ça je pense que ça a largement fluidifié et si ça ne règle pas le problème, que n'a-t-on foutu les bâtons dans les roues du maire de Beynac et de son conseil quand même ! Est-ce que cela ne valait pas le coup historiquement de se mettre un peu avec lui autour de la table et de regarder comment on peut le faire mieux ?…» (*3)

 

Des « bâtons dans les roues » en termes de circulation cela pose effectivement un problème…

 

La question est de savoir qui a mis ces « bâtons dans les roues » et pourquoi ?

 

« L'instabilité des falaises surplombant la voie entre Le Pech et le bourg de Beynac»

 

Contournement ou pas la circulation sur la RD 703, sous la falaise du Pech, devra toujours être assurée pour les habitants de Beynac et les touristes.

 

Dès la mi-avril 2016, les opposants conscients de ce problème avaient alerté le président du Conseil départemental afin qu'il prenne les mesures nécessaire pour rendre négligeable le risque de mise en danger de la vie d'autrui lié aux éventuels éboulements. Nous savons depuis que le coût de la nécessaire sécurisation avoisinerait les 700.000 € à peine.(*4)

 

« Les problèmes techniques liés à la configuration des lieux entre falaises et rivière Dordogne. »

 

Parce que les autres itinéraires ne posaient pas de problèmes techniques ?

 

La municipalité de Beynac a montré dans l'exécution de son aménagement que ces problèmes techniques n'étaient pas insurmontables et qu'ils étaient réalisables à moindre coût.

 

Le contrôle imposé des vibrations générées par son chantier a

montré qu'il n'y avait pas de répercussions et la vieille légende de l'influence de la circulation sur la stabilité de la falaise surplombant le village a fait pschitt.

 

D'ailleurs le président du Département a lui-même montré que c'était une mystification puisque depuis la fin des travaux de la traverse le 19 juin 2017, le revêtement provisoire est toujours en place avec ses irrégularités qui font de la traversée une «chevauchée inconfortable». C'est en vain que la préfète de la Dordogne avait prescrit que le revêtement final soit en place avant la fin septembre 2017 (il y a plus de 16 mois). (*5)

 

Imaginons !

 

Imaginons qu'avant 2001, il ait été demandé aux propriétaires des installations touristiques de «  l'ilot Maleville », de déménager moyennant indemnisation dans un lieu plus approprié. N'aurait-il pas été possible de faire une traversée irréprochable sur le plan de la sécurité des piétons et de la fonctionnalité routière sans en faire un « aspirateur à camions » ?

 

Mais quelles sont donc la volonté et la force qui ont empêché cela ?

 

Monsieur Germinal Peiro affirme que rien ne l'arrêtera.

 

Nous disons STOP !

 

Plutôt que de continuer à dépenser notre argent pour condamner le village de Beynac à devenir un modèle qu'il refuse  (*6) nous suggérons à M. Germinal Peiro de respecter  la concertation désormais obligatoire pour trouver les solutions d'améliorations conformes au DROIT.

 

Aura-t-il l'intelligence, le courage et la volonté d'écouter les opposants qui ont été largement majoritaires lors de l'enquête publique de 2017 ? (*7)

 

Nous demandons aux élus départementaux de montrer leur existence politique personnelle en permettant enfin une gestion économique départementale qui ne soit plus polluée par ce projet malvenu.

 

Théophile Pardo, président de DIGD.

 

ET SI,

 DANS CETTE

PITOYABLE AFFAIRE,

L'IMPOSTURE ORIGINELLE RÉSIDAIT DANS LE FAIT D'AVOIR DIT

ET FAIT ACCROIRE
QU'IL N'ÉTAIT PAS POSSIBLE D'AMÉNAGER CONVENABLEMENT

LA TRAVERSÉE DE BEYNAC.

 

AU PROFIT DE QUI

ET DE QUOI ?

 

Contact

Siège social Association DIGD

Mairie de Castels et Bèzenac

24220 Castels Bèzenac

Président Théophile Pardo

06 75 01 62 34

 

 

PLAN DU SITE

À propos de DIGD

Actualités

Sujets

Documents

Dossier de presse

Contact